La Thaïlande du Nord au Sud entre amis

C’est un voyage effectué il y a quelques temps maintenant, en février 2019, je n’ai pas eu de moments libres pour mettre en ligne les commentaires, mais juste les photos afin que vous puissiez profiter de ce partage. Ce voyage s’est fait avec des amis et leurs enfants. nous avons passés de très bons moments, mais il a fallu que mes compagnons me supporte!! (désolé 🙂 ). Le programme était assez simple, départ de Genève, arrivée à Bangkok, location d’un Van avec chauffeur (afin que nous puissions tous profiter des paysages et que les parents puissent s’occuper de leurs enfants).

Pour ce voyage, le choix c’est porté pour un départ de Genève, des billets d’avion achetés sur Buget-Air pour la compagnie Kuwait Airways.

La première partie du trajet sera donc de rejoindre l’aéroport de départ, pour cela, nous sommes invité chez des amis de nos amis (qui sont aussi mes amis), nous y laisserons nos voitures et nous rejoindrons l’aéroport en bus après une belle soiré raclette, normal, c’est la montagne et c’est l’hiver (Encore merci pour votre accueil).

Après un décollage tardif, ce qui devait arriver, arriva. Au transit, à Koweït City, nous avons loupé l’avion pour Bangkok. De ce fait, nous avons été hébergé dans un hôtel de la zone de l’aéroport afin de prendre le prochain vol, le lendemain. (d’ailleurs, cet incident, nous a permis de nous faire rembourser l’intégralité du trajet par la compagnie aérienne quelques semaines après notre retour).

Bangkok, nous y avons passé quelques jours, découverte de la ville et de ses marchés (flottants ou pas) petite balade en bateau sur le « Chao phraya », la cuisine de rue, bref une petite visite générale car nous avions prévu d’y séjourner quelques jours avant le voyage retour.

Nous nous dirigeons vers la province de Kanchanaburi (Le nom de la province est identique à celui de la ville capitale, elle est parfois précédé de « Muang » ou Mueang, que l’on peut traduire par « cité », pour éviter la confusion avec la province), il me faut voir le fameux pont de la Rivière Kwai. C’est une période noire de l’histoire que ce camp de travail meurtrier, il me semble que le film ne réflexe pas vraiment la dure réalité du conflit avec les japonnais dans cette région. Les cimetières militaires sont pleins, le camp de travail a fait des ravages et laissé des traces indélébiles.

Il existe des endroits où les Thaïlandais aiment de retrouver pour manger, ce sont des endroits couverts pour des buffets à « volonté ». Le principe est simple, vous vous installez, on vous apporte un brasero de table rempli de charbon, vous payez au nombre de repas et vous allez vous service des produits disponibles et frais (poissons, viandes, crustacés, légumes etc.. Bon cela ne peut pas plaire à tout le monde, mais moi, personnellement j’ai bien aimé, j’ai acheté un braséro pour mon retour en France, je ne sais plus ou il est!! dommage. Je m’en rachèterai un car c’est une idée de repas sympa et conviviale.

Balade dans les environs et visite du parc national d’Erawan avec ses cascades d’un bleu superbe et c’est l’occasion de se changer les idées en contemplant ces merveilles.

Nous reprenons la route vers le Nord et nous faisons un arrêt pour visiter ces temples (Wat Mahathat) de la cité d’Ayutthaya. Il faut dire que même si nous ne sommes pas attiré par la religion quelle qu’elle soit, l’homme lui apporte un travail considérable, ces constructions sont imposantes et extraordinaires en architecture.

La route continue, une pose s’impose dans la province de Sukhothai, toujours magique de découvrir ces cultures et ces gens si accueillants. Je pense que je referai ce pays en vélo, le partage et le contact avec les autochtones lorsque vous êtes en groupe, même bien accompagné, c’est plus compliqué.

Lors d’une balade en vélo, nous avons eu la chance d’assister à une fête d’école, nous y avons passé un bon moment, accompagnés du sourires des étudiants.

Sur la Route de Chiang Mai, nous faisons une autre visite d’un petit marché local. J’adore, c’est toujours plein de couleurs et d’odeurs typiquement asiatiques, j’adore vraiment ces endroits ou la nourriture et les produits exposés sont toujours atypiques et reflètes les us et coutumes de la culture culinaire locale.

Passage par un hôpital pour éléphant. J’espère un jour pouvoir bientôt faire un trek ou je les verrai en liberté. L’éléphant fait partie intégrante de la culture thaïlandaise, je n’ai pas de jugement sur cela, je sais que la protection et les actions contre la maltraitance des animaux avancent en Asie, il y a tellement de combats pour le bon sens…

La ville de Chiang Mai est agréable, Comme toutes ces grandes villes de Thaïlande elle présente des activités 24H/24, un régale pour les « touristes » que nous sommes durant cette période, les enfants de mes amis s’en donnent également à cœur joie.

En route pour Chiang Rai, la distance et la fatigue du voyage commence à ce faire ressentir, parfois le calme et salvateur ! Notre accompagnateur est plutôt d’accord avec çà ! 😉

Arrivée au temple blanc. C’était l’un des mes objectifs, je voulais absolument voir cet édifice. Je ne suis pas déçu, c’est superbe et étonnant. Cette construction en l’honneur du très respecté défunt roi Rama IX , qui du fait est également le père du jeune hurluberlu actuel jeune roi Rama X*.

* Au pays, c’est ce qui ce dit en cachette!